Utiliser Evernote

Comment créer un « fichier spark » avec Evernote

Il n’y a pas de feu sans étincelle (« spark » en anglais).

Mais pour faire un feu, il vous faut les bons outils. C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de capturer vos moments les plus créatifs et ingénieux.

La créativité est partout. Les scientifiques ont passé des décennies à essayer de comprendre son impact et son origine. Si leurs recherches ont nourri une multitude de contenus (listes, articles sensationnels, documents de recherches…), ce sont le processus et les résultats tangibles des projets créatifs qui ont toujours été au centre de l’attention. Pourtant, le résultat final n’est qu’une infime partie de l’étude de la créativité. Chez Evernote, nous accordons une grande importance aux idées et nous voulons vous aider à capturer les moments extraordinaires et créer une plate-forme pour vos plus grandes réussites.

C’est ainsi qu’Evernote intervient dans le processus de la compréhension de la créativité humaine : nos produits sont conçus pour vous aider à capturer des concepts, des idées et des pensées, et à les conserver pour toujours.

Jetez un œil aux fichiers « spark » et à Evernote, deux méthodes exceptionnelles pour conserver et gérer vos idées.

L’étincelle avant le feu

Une bonne idée commence par une étincelle.

Steven Johnson est un spécialiste des idées. Auteur de Where Good Ideas Come From, il a passé sa carrière à faire des recherches et à travailler sur l’origine des idées et le meilleur moyen de les exploiter. Johnson a étudié la façon dont l’environnement et les modèles aident nos idées à évoluer et à se transformer en innovation et en action.

Nous avons une vision romantique de l’apparition des idées, qui seraient des éclairs cataclysmiques. Nous les associons d’ailleurs à des moments révélateurs, des pommes tombant des arbres, des « Eurêka ! », des ampoules, des éclairs de feu et des épiphanies. Quel que soit le langage poétique que nous utilisons pour décrire ces moments d’ingéniosité, nous avons été conditionnés à penser que les idées sont le fruit de nos aventures neurologiques.

Mais elles font en réalité partie d’un réseau plus vaste.

« Les idées nous viennent des autres », a déclaré Johnson lors d’un TED Talk en 2010. « Elle nous viennent des personnes qui nous apprennent des choses, des personnes que nous croisons au café, et nous les assemblons pour créer quelque chose de nouveau. Voilà comment se produit l’innovation. »

Faire le lien

Si nous nous réunissons autour d’une passion commune, c’est sans doute pour tenter de pallier la difficulté que nous avons à exprimer nos propres idées. Ce concept porte un coup dur à l’image du chercheur solitaire qui s’isole dans son laboratoire jusqu’à avoir une épiphanie ou un moment de génie. Mais il est aussi tout à fait logique. Si nous avons déjà du mal à retenir nos idées, comment allons-nous nous rappeler où et quand elles sont apparues ?

Charles Darwin, le géologue et naturaliste qui embarqua à bord du Beagle pour sa célèbre expédition scientifique aux Galapagos, en est le parfait exemple.

Darwin n’a pas eu d’épiphanie et n’a pas soudainement découvert la théorie de la sélection naturelle dans un moment de pur génie. En fait, il l’avait développée au fil du temps dans des carnets de notes incroyablement détaillés.

En 1974, le psychologue cognitif Howard Gruber a publié Darwin on Man, une étude qui révèle que les recherches, idées et écrits cumulés de Darwin montraient un processus créatif évolutif. Ce sont tous ces éléments réunis qui ont formé le noyau du travail qui l’a mené à la théorie de la sélection naturelle.

Les idées tombent dans l’oubli. Le défi, c’est de construire un cadre pour éviter que cela se produise.

Modèles de réseaux

Aujourd’hui, vous pouvez créer un système numérique pour vous souvenir de vos idées, inspirations et connaissances. Si la créativité repose sur les connexions spontanées entre des choses apparemment sans rapport, Evernote et les fichiers « spark » peuvent vous aider à vous souvenir de vos premières idées lorsque vous relevez de nouveaux défis créatifs.

Steven Johnson a rédigé un texte d’introduction sur l’utilisation du fichier « spark » dans lequel il suggère que conserver des idées et des pensées au même endroit au fil des mois et des années est le meilleur moyen de capturer le génie et de relire son contenu. « Il n’y a aucun principe d’organisation, aucune taxonomie, simplement une liste chronologique d’idées semi-aléatoires que j’ai capturées avant de les oublier », écrit Johnson.

Relire, relire et encore relire

Vous pouvez relire votre fichier « spark » aussi souvent que vous le souhaitez. Le « Productivityist » Mike Vardy se replonge dans le sien plusieurs fois par semaine.

« Généralement, je relis le contenu de mon carnet de notes tous les dimanches, lundis et mardis, car le dimanche est le jour que je consacre à la planification, et le lundi et le mardi sont mes jours d’écriture », déclare Vardy. « La plupart du temps, je trouve suffisamment d’idées dans le fichier « spark » pour tenir jusqu’au dimanche suivant. »

Steven Johnson relit son fichier « spark » tous les trois mois. Il explique comment il consulte les idées recueillies dans un article publié sur Medium, dans lequel il fait remarquer que les idées capturées il y a des années ont souvent beaucoup plus de potentiel des années plus tard.

« En 2008, j’ai eu une idée qui n’avait pas beaucoup de sens à l’époque, mais qui s’est révélée incroyablement utile en 2012, parce que quelque chose avait changé dans le monde extérieur ou parce qu’une autre idée était venue la compléter pour la rendre exploitable. Il est toujours encourageant de voir des intuitions se transformer en projets concrets ou même en livres », explique Johnson.

L’avantage, c’est que ce rythme de relecture lui permet de visualiser l’évolution des idées et de comprendre comment elles ont fusionné avec le temps. Le fichier « spark » fonctionne à la manière d’un plan, il accompagne la concrétisation des idées.

Le fichier « spark » convient à tous

Tout le monde peut utiliser un fichier « spark », dont le potentiel est illimité. Il permet de capturer des idées qui vous aideront à relever des défis, à naviguer dans vos tâches professionnelles et vos responsabilités, et à associer des idées que plusieurs années séparent. Le fichier a pour vocation d’être « l’étincelle » (« spark » en anglais) d’une idée qui se concrétisera aujourd’hui ou demain.

Voici comment un fichier « spark » peut vous aider, quel que soit votre milieu :

Écrivains :
  • Développez des personnages, qu’ils existent déjà ou non.
  • Créez une intrigue et le développement de l’histoire.
  • Gardez une trace des idées de titre.
  • Capturez des idées pour vos prochains livres et projets d’écriture.
  • Conservez dans des notes des idées qui proviennent de la lecture d’autres livres.
Designers :
  • Travaillez sur des idées avec des clients et des collègues.
  • Collectez des pensées et des photos du travail d’autres designers.
  • Gérez un mood board.
  • Présentez à votre équipe des travaux qui peuvent l’inspirer.
Entrepreneurs :
  • Tenez un registre de vos innovations préférées.
  • Saisissez les éléments importants concernant l’aspect juridique, la propriété intellectuelle ou les brevets.
  • Développez des idées commerciales.
  • Créez un dossier des personnes que vous voulez rencontrer.
  • Notez des renseignements essentiels sur la concurrence qui pourraient avoir un impact sur votre entreprise.

La prochaine fois, nous vous montrerons comment créer un fichier « spark » dans Evernote et vous révélerons des trucs et astuces pour utiliser nos super fonctionnalités pour gérer vos meilleures idées et vous en souvenir.

Mettez vos notes à niveau avec Evernote Premium.

Passer à Premium