40% off Evernote Premium. Limited time offer.

Économisez 40 % sur Evernote Premium. L'offre expire le 4/02.

Obtenir Evernote Premium

Productivité

Trouver l’inspiration dans des lieux inattendus en 3 étapes

Les idées peuvent naître dans les endroits les plus insolites. Par exemple, la romancière J. K. Rowling a trouvé l’inspiration pour le livre Harry Potter alors qu’elle était assise dans un train retardé. John Lennon a écrit « Being for the Benefit of Mr. Kite! » après avoir vu une affiche dans un magasin d’antiquités. Et Nikola Tesla a eu l’idée d’alterner les courants électriques lors d’une paisible promenade.

Mais comment ont-ils fait ? Comme l’a dit Steve Jobs « la créativité consiste simplement à relier les choses. Lorsque vous demandez aux créatifs comment ils ont fait quelque chose, ils se sentent un peu coupables parce qu’ils ne l’ont pas vraiment fait, ils ont juste vu quelque chose. Cela leur a tout simplement semblé évident après un certain temps ».

Souvent, vous pouvez avoir l’impression d’être dans une impasse, alors qu’en réalité vous êtes proche d’une percée et que vous avez juste besoin d’un petit coup de pouce pour finaliser l’idée. Établir des liens entre des éléments improbables peut débloquer la révélation que vous attendiez.

Voici trois étapes pour établir ces connexions insaisissables et stimuler votre créativité :

Étape 1 : entraînez votre cerveau à une pensée divergente

Nous avons tous un ami ou un collègue exceptionnellement créatif, qui propose des idées qui ne vous ont même jamais traversé l’esprit. Alors que certaines personnes sont naturellement plus enclines à établir ces liens, tout le monde peut apprendre à trouver l’inspiration dans des endroits inattendus grâce à une pensée divergente.

Ce mode de pensée relie des idées basées sur la mémoire associative et de nouveaux concepts. Il encourage une réflexion spontanée et fluide qui suggère de multiples solutions à un problème. Cela peut sembler difficile, et cela peut prendre du temps pour entraîner votre cerveau à penser de cette façon, mais il existe des techniques que vous pouvez utiliser pour développer la capacité de pensée divergente.

  • Les exercices synectiques vous entraînent à trouver des liens entre des concepts, des objets ou des idées qui ne semblent pas liés. Pour commencer, choisissez deux objets, comme une lampe et une boîte de mouchoirs, et notez autant d’associations que vous pouvez imaginer. Par exemple, les deux articles pourraient se trouver dans un bureau, et on pourrait créer un abat-jour avec des mouchoirs. Répétez cet exercice tous les jours avec de nouveaux éléments.
  • La technique SCAMPER est une approche créative de brainstorming qui consiste à faire passer une idée existante à travers un ensemble de filtres :
    • Substitution : quel aspect de ce processus ou de cette idée peut être substitué ou remplacé ?
    • Combinaison : pouvez-vous associer deux ou plusieurs composants ?
    • Adaptation : que pourriez-vous faire d’autre ou comment pourriez-vous ajuster l’idée existante ?
    • Modification : quels changements pourriez-vous y apporter pour obtenir de meilleurs résultats ?
    • Portabilité : comment cette idée pourrait-elle résoudre d’autres problèmes ?
    • Exclusion : que se passerait-il si vous supprimiez XYZ ?
    • Réorganisation : comment pouvez-vous restructurer l’état ou le flux de travail actuel ?

Étape 2 : posez les bases et capturez toutes vos idées

Alors que la pensée divergente peut aider votre cerveau à trouver des relations inattendues, la pensée convergente est le processus qui consiste à évaluer et affiner vos options, pour vous aider à sélectionner et à développer les plus prometteuses. Les deux mécanismes sont indispensables au processus créatif.

La qualité des connexions que vous établissez dépendra de la source : vos idées, vos pensées, vos observations et vos notes. Il est donc important de tout capturer, de sorte que vous puissiez passer de la mise en relation de deux objets aléatoires, à la recherche d’une connexion inspirée entre deux idées initialement sans rapport.

Prenez l’habitude de mettre vos idées par écrit. Notez toutes les idées à moitié formées qui vous viennent à l’esprit lorsque vous êtes sous la douche ou que vous vous promenez. Enregistrez les mots, dessins, images et photos qui vous parlent ; vous n’avez pas besoin d’avoir une utilisation précise en tête, ni même de comprendre pourquoi ils vous inspirent. Vous pouvez établir ces connexions plus tard.

Commencez par créer un carnet de notes « Idées » dans Evernote pour capturer toutes vos idées de pensée divergente, puis bloquez du temps une fois par semaine pour développer une réflexion convergente. Plongez-vous délibérément dans votre carnet de notes. Certaines idées ressortent-elles ? Notez-les pour les approfondir plus tard. Et même si une idée ne semble pas immédiatement correspondre, ou semble folle, cela ne signifie pas qu’elle ne finira pas par être utile. Mettez-la de côté et laissez votre esprit divergent continuer à chercher cette étincelle insaisissable.

Conseil de pro : utilisez des étiquettes dans Evernote pour organiser vos idées par mots-clés comme des catégories, souvenirs ou lieux.

Étape 3 : introduisez l’inattendu

L’inspiration peut frapper à tout moment. Peut-être que vous regardez un film, parlez à votre voisin ou écoutez votre chanson préférée, mais en arrière-plan, votre cerveau est occupé à établir des liens entre l’activité apparemment insignifiante et toutes vos idées bouillonnantes.

Alors que vous entraînez votre cerveau à établir plus facilement ces relations et que vous accumulez une bibliothèque d’idées et de notes, il est temps d’introduire des éléments surprenants pour relancer votre créativité et votre inspiration. La clé est de vraiment se concentrer sur l’inattendu. Il peut vous sembler étrange ou inconfortable de partir dans une direction complètement différente, ou cela peut simplement vous sembler être une perte de temps. Mais plus vos expériences sont diverses, plus vous avez de chances d’innover.

Par exemple, vous pouvez introduire l’inattendu :

  • En lisant des livres d’histoire. Le fait de voir comment d’autres personnes ont abordé des problèmes difficiles peut nous orienter vers de nouvelles solutions, même si les détails semblent très différents.
  • En commençant un nouveau passe-temps. La nouveauté stimule la zone de de notre cerveau responsable de la récompense, ce qui peut améliorer la mémoire et nous motiver à explorer davantage.
  • En écoutant de la musique. La musique « joyeuse », comme Les Quatre Saisons de Vivaldi, offre un doux divertissement qui distrait notre attention et encourage la pensée divergente.
  • En parlant à quelqu’un de nouveau. Discuter avec un inconnu, ou quelqu’un que l’on ne connaît pas bien, nous oblige à penser différemment au lieu de nous fier aux réponses habituelles.

Conseil de pro : enregistrez et annotez les fichiers PDF et autres contenus dans Evernote pour garder une trace de vos pensées et réactions lorsque vous êtes exposé à l’inattendu.

Bonus : établissez des liens en équipe

Ces approches sont conçues pour vous aider à former votre propre esprit, mais vous pouvez également les utiliser pour établir des liens en équipe, en particulier pendant les séances de brainstorming créatif.

Traditionnellement, le brainstorming de groupe peut conduire à des dizaines d’idées ponctuelles qui ne sont pas liées les unes aux autres. En combinant les méthodes ci-dessus, vous pouvez guider l’ensemble de l’équipe vers un objectif commun, en vous appuyant sur les idées de chacun et en trouvant des connexions inattendues.

La façon la plus simple d’introduire une pensée divergente dans votre équipe est d’utiliser le brainwriting, où chaque personne écrit ses idées sur un morceau de papier (de manière anonyme) et les membres de l’équipe ont la possibilité de commenter ou de s’appuyer sur ces idées.

Il existe plusieurs variantes du brainwriting, notamment :

  • Le brainwriting interactif : au lieu de simplement recueillir des cartes d’idées, vous les passez à d’autres membres de l’équipe. Les membres de l’équipe peuvent ajouter des commentaires ou des idées supplémentaires à la note avant de la transmettre à la personne suivante.
  • Le brainwriting 6-3-5 : dans cette approche, des groupes de six génèrent trois idées par tour, chaque tour durant cinq minutes. Au premier tour, chaque personne écrit trois idées rapides sur un morceau de papier. Au deuxième tour, vous passez votre papier à la personne assise à côté de vous, qui lit le premier ensemble d’idées et en ajoute trois au-dessous. Aux troisième, quatrième, cinquième et sixième tours, vous continuez à passer votre papier et à ajouter de nouvelles idées et/ou des idées améliorées aux papiers que vous recevez. Une fois que vous avez récupéré votre propre feuille de papier, le processus est terminé.
  • Brainwriting collaboratif : avec le brainwriting collaboratif, vous accrochez une grande feuille de papier sur un mur avec des marqueurs à proximité. Écrivez la question, le problème ou le sujet sur le papier et invitez les membres de l’équipe à noter leurs idées lorsqu’ils se sentent inspirés. Ils peuvent également commenter ou développer des idées déjà écrites.

Conseil de pro : enregistrez une image de votre brainwriting collaboratif dans Evernote, puis partagez-la avec l’équipe pour une révision ultérieure ou à titre de référence.

La puissance des connexions

La connaissance seule ne suffit pas à stimuler la créativité. Pour débloquer l’inspiration et voir le monde sous un angle différent, le secret est de créer de nouvelles connexions entre les informations que vous possédez déjà.

Alors, la prochaine fois que vous travaillez sur un projet ou que vous préparez l’idée du siècle, n’oubliez pas : vous êtes plus près d’une percée créative que vous ne le pensez. Parfois, tout ce dont vous avez besoin est une petite dose d’inattendu.

Organisez votre travail et mettez de l'ordre dans votre vie avec Evernote.

Inscrivez-vous gratuitement